Ravie de votre visite, cher ami randonneur ! Un climat ensoleillé, un fier château, et une superbe église romane du XIIIe siècle,  voilà le « tiercé gagnant » qui fait mon succès. Couronnée d’un très beau massif boisé et limitrophe de la Charente-Maritime, je suis une ville au très riche passé historique. Je suis née en 1855, de la fusion de Baignes et de Sainte-Radegonde.

Au Moyen-âge, j’étais un très gros bourg. Le château de Montauzier datait de cette époque. Il ne reste qu’un seule tour ainsi d’une fontaine « La Font Madame » aménagée par Marguerite de Chateaubriand. Ses eaux avaient la réputation de soigner les maladies des yeux.

Construit à proximité de l’ancien château se dresse le manoir de l’abbé Michon l’un des précurseurs de la graphologie. Cet édifice possède une étonnante façade mauresque.

1

Je recélais jadis le plus ancien sanctuaire de la Saintonge, l’abbaye bénédictine de Sainte-Radegonde, qui fut fondée par Charlemagne. Malheureusement, elle a été détruite sous la Révolution, il n’en reste plus quelques reliefs près de l’église Saint-Etienne. Ce sanctuaire, modifié au cours du XIXe, contient une magnifique chaire à prêcher de style Louis XIV. Admirer aussi sa chapelle qui serait le transept sud de l’ancienne abbaye.

baignes la tour (1)

Mon église romane Sainte-Radegonde date du XIe siècle. Vous pourrez admirer, à l’intérieur, un vitrail qui représente sainte Radegonde, épouse de Clotaire 1er.

Les nouvelles halles rythment désormais la vie de ma commune. Elles ont été construites à la place des anciennes halles couvertes. Tout près, un ancien four à pain en briques, datant du début du XXe siècle attirera à votre regard. Au point d’information de la mairie, on peut voir également une très belle colombe taillée dans la pierre.

La laiterie coopérative de Baignes, ouverte en 1893, fit de la commune l’un de plus importants complexes laitiers de la région Charente-Poitou. Bien que celle-ci soit désormais fermée, l’appellation « Beurre de Baignes » (revendue à un autre groupe) bénéficie encore d’une grande renommée.

Le logis de Gadebois, ancienne maison noble, devait être, à l’origine, entièrement cernée d’eau. Il ne subsiste aujourd’hui qu’une partie XVe siècle, aux murs épais, avec au 1er étage une grande fenêtre à meneaux et arc infléchi ainsi qu’une petite ouverture ancienne à l’est. Le reste de la demeure a été entièrement remanié au XIXe.

Pour clore la découverte de ma commune, rien ne vous empêche de faire le tour de ses lavoirs. A la sortie de Baignes, direction Jonzac, le lavoir de Sainte-Radegonde vous attend. Entouré par un joli cadre de verdure, il est alimenté par une fontaine dont les eaux se déversent dans le Pharon. Vous pouvez aller également au lavoir des Merles ou des Clonneries.

S’il vous reste un peu de temps, allez faire une visite à l’atelier de faïences artisanales de Mme Fraigneau.

 

Tous ces textes sont la propriété de Marie-Bernadette Dupuy.