Bonjour, sympathique ami touriste ! Nichée dans les vallées de la Charente et de l’Aume, à environ dix kilomètres au nord-est de Rouillac, ma petite commune était jadis formée de deux paroisses, celle de Marcillac et celle de Lanville réunies au XVIe siècle. J’offre de magnifiques points de vue sur la vallée de la Charente.
    Détruite lors des guerres de Religion, l’église Saint-Michel de Marcillac fut abandonnée au profit de l’église Notre-Dame de Lanville. Cette ancienne prieurale du XIIe siècle est classée « Monument Historique ». Témoignage de plus de huit siècles de chrétienté, ce sanctuaire aux vastes proportions dépendait jadis d’un prieuré conventuel d’Augustins. Elle s’enrichit d’un chevet à chapiteaux romans et d’une coupole sur pendentifs. Hélas sa façade et sa nef, se sont effondrées, mais l’Association des Amis de Marcillac s’occupe de leur restauration. A l’intérieur vous pourrez contempler des peintures murales récemment mises à jour.

1

2

    Au sud de cette église, subsistent les ruines de l’ancien prieuré des chanoines réguliers de Saint-Augustin : une salle capitulaire et le cloître, classés « Monuments Historiques ». Ces vestiges conservent de superbes piliers finement sculptés.
    A voir également la motte féodale, ancien château des princes de Marcillac. Cette ancienne seigneurie fut autrefois le siège d’une principauté qui appartint aux de La Rochefoucauld.
    Faites-vous indiquer le chemin de l’ancienne commanderie de Templiers, hélas en partie ruinée, qui se trouve au Fouilloux.
    Je possède plusieurs gîtes ruraux et restaurants.